L’ostéopathie

L’ostéopathie, qu’est-ce que c’est ?

L’ostéopathie est une thérapie manuelle consistant à examiner et traiter dans sa globalité l’homme au lieu de traiter localement son déséquilibre. L’ostéopathe agit comme un « mécanicien du corps » : toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé.

 

 

L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’auto-équilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie humaine. Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son « capital santé ».

Il y a autant d’ostéopathies que d’ostéopathes : les consultations d’ostéopathie varient d’un praticien à l’autre … et d’un patient à l’autre, car il y a aussi autant de possibilités de consultations que de patients traités.

 

L’ostéopathie, pour qui ?

 

L’ostéopathie peut être une réponse pour les spécificités de chaque âge :

 

Chez les nourrissons :

  • Bilan après la naissance : accouchement par voie basse, par césarienne, instrumentalisé (forceps, ventouse, …)
  • Prise en charge des troubles liés à la naissance : fracture de la clavicule, luxation congénitale de hanche, torticolis, difficulté à tourner la tête, …
  • Suivi des déformations du crâne : plagiocéphalie positionnelle, bradycéphalie, asymétrie, strabisme, …
  • Nervosité, cris, pleurs, irritabilité,
  • Troubles du sommeil
  • Troubles digestifs : régurgitation, coliques,troubles du transit
    (constipation, diarrhée, …), difficulté à la succion
  • Suivi : lors des différentes phases d’acquisition de la marche, lors
    de la croissance

En savoir +

Pensez à prendre le carnet de santé des tout petits ! 

 

Chez les enfants et adolescents :

  • Accompagnement de la croissance et du développement
  • Douleurs et troubles liées à la croissance : scoliose, attitude scoliotique, cyphose, lordose …
  • Troubles du comportement : troubles de la concentration, hyperactivité, dyslexie
  • Troubles ORL chroniques : otites, sinusites, bronchites, …
  • Problème dentaire : complément de travail orthodontique
    (anticipation des répercussions sur la posture)
  • Troubles digestifs, énurésie
  • Maux de tête, migraines
  • Douleurs articulaires et musculaires

 

Chez les femmes enceintes :

  • Suivi
  • Douleurs de dos, du bassin
  • Sciatique, cruralgie et toutes autres névralgies
  • Digestion difficile, nausées, vomissements, reflux, ballonnements, diarrhée, constipation
  • Oppression thoracique, difficultés à respirer
  • Troubles circulatoires
  • Insomnies, angoisse, fatigue et stress
  • Préparation à l’accouchement : bilan de la mobilité du bassin

En savoir +

 

Chez les femmes venant d’accoucher (post partum) :
  • Accouchement difficile, césarienne, suite de péridurale
  • Aide à la récupération
  • Douleurs diverses

 

Chez  les adultes :

Douleurs liés au travail :

  • Mouvements répétitifs, port charges lourdes,
  • Position assise prolongée,
  • Stress
  • Troubles musculo-squelettiques

 

Chez les sportifs amateurs ou de haut niveau :

  • Douleurs articulaires et / ou musculaires
  • Entorses à répétition, traumatismes, tendinites
  • Contractures musculaires, crampe, point de coté
  • Gestion des performances, optimisation de la préparation, amélioration de la récupération
  • Bilan postural

En savoir +

 

Chez les seniors :

  • Troubles musculo-squelettiques : difficultés motrices, douleurs articulaires et musculaires
  • Accompagnement des pathologies : arthrose, rhumatisme, maladie dégénératives (Parkinson, …)
  • Amélioration du confort de la vie quotidienne
  • Prévention
  • Séquelles de chutes, de chirurgies, …

 

Les séances d’ostéopathie

La consultation dure entre 45 minutes et une heure en fonction du motif de consultation, et se déroule en 5 temps essentiels :

  • L’anamnèse (interrogatoire) : comprend les renseignements administratifs, le motif de consultation ainsi que des questions plus générales pour comprendre au mieux son apparition.
    Les examens médicaux (analyse de sang, radiographies, IRM, scanner, etc.) sont examinés.
  • Les tests: les patient est en sous-vêtement. L’ostéopathe va tout d’abord observer son patient, ce qui le renseigne sur les zones à investiguer. Si des éléments de l’anamnèse aiguillent l’ostéopathe sur une pathologie, celui-ci fera des tests médicaux pour s’assurer qu’il puisse prendre en charge son patient.
    Puis, de manière manuelle, il testera les zones qui ont retenu son attention lors des étapes précédentes. Les tests peuvent se porter sur les structures ostéo-articulaires, musculaires, fasciales, viscérales.
  • Le traitement: en fonction des différentes informations collectées au cours des étapes précédentes, l’ostéopathe sait quelles zones traiter et dans quel ordre.
  • La vérification: en fin de consultation, l’ostéopathe re test les zones stratégiques de son traitement, et ré observe le patient afin de juger de l’efficacité de celui-ci.
  • Les conseils: ils sont personnalisés et adaptés au motif de consultation, et peuvent donc être très variés (alimentation, posture au travail, sport, étirement, recommandation pour aller chez un autre praticien de santé, hydratation, …)

 

Pensez à amener vos examens complémentaires, ordonnances, semelles orthopédiques et pour les enfants, leurs carnets de santé.

 

Limites et contre-indications

L’ostéopathe connait ses limites et ne prétend pas tout soigner : il ne soigne ni les maladies dégénératives (cancer, sclérose en plaque, …), ni les maladies génétiques (mucoviscidose, myopathie, …), ni les maladies infectieuses (tuberculose, SIDA, tétanos, …).

Cependant, même si l’ostéopathie ne peut avoir d’action directe sur les affections ci-dessus, elle peut avoir une action sur les conséquences de ces pathologies, en particulier sur la douleur, par libération des tensions des structures environnantes. Dès lors, l’ostéopathie peut être considérée comme une thérapie palliative complémentaire à ne pas négliger.

L’ostéopathie ne traite pas les urgences vitales, et réfère, si le cas se présente, le patient aux services appropriés (Médecin, SAMU, …).

Les cas non pris en charges par les ostéopathes sont les AVC, crise cardiaque, trauma crânien fractures, hémorragies, phlébite, péritonite, appendicite, colique néphrétique, hernie discale avec signes neurologiques… Cependant, elle peut, dans la plupart des cas, permettre au patient de mieux se remettre et de retrouver son équilibre, une fois l’urgence passée.